In: Conseils

Lève tondeuse, cric, pour tondeuse autoportée

L’hiver approche, c’est maintenant qu’il faut entretenir sa tondeuse autoportée pour pouvoir la protéger avant la saison de tonte !

Comment soulever sa tondeuse autoportée ?

Tous les jardiniers n’ont pas de pont élévateur, comme les spécialistes en motoculture. L’entretien d’une tondeuse autoportée est donc souvent laissé pour compte. On se dit que tant que le moteur tourne…  Pour résoudre le problème, il suffit d’utiliser un lève-tondeuse ( en vente dans votre magasin PELOUZET Motoculture)

Le lève-tondeuse pour homme :

On place les deux cages devant les roues avant, sachant que l’écartement est aisément réglable pour s’adapter à chaque machine, et on fait avancer la tondeuse jusqu’à ce que les roues s’immobilisent. Il suffit alors de faire levier sur le long manche télescopique pour soulever l’avant de l’engin. Puis, on fait glisser le manche sous la tondeuse pour faire office de bras de blocage. Le système est sûr, et la tondeuse ne peut absolument pas redescendre. En revanche, il faut fournir un effort relativement conséquent pour soulever la machine au départ…

Un cric utilisable pour tous :

Ce modèle est plus simple à utiliser. On recule la tondeuse sur le cadre de l’appareil. Il suffit ensuite de tourner la manivelle pour faire remonter doucement la machine et l’incliner sur le côté. L’opération ne demande aucun effort – un enfant pourrait tourner la manivelle ! En revanche, il est fortement conseillé d’installer une chandelle (support) sous l’essieu avant, car la tondeuse est en équilibre relativement instable, surtout s’il s’agit d’un modèle à moteur avant.

Maître mot : sécurité : Attention, quel que soit l’appareil utilisé, évitez systématiquement de vous coucher sous la machine. Intervenez sur le côté, en vous penchant et en tendant le bras. Dans tous les cas, la tondeuse est en équilibre plus ou moins instable, et elle pourrait tomber si par exemple quelqu’un venait à y toucher pendant que vous êtes dessous !

Nettoyer le carter de sa tondeuse autoportée

Lavez au jet :

Pour que la tonte ne se transforme pas en corvée, il est primordial de passer à l’eau le dessous du carter après chaque séance de tonte ! L’herbe mouillée et fraîche se décolle alors aisément. Nettoyez aussi le dessus du carter, l’herbe pouvant en effet s’accumuler sur les différentes poulies d’entraînement des courroies. Vous pouvez utiliser la lance du tuyau d’arrosage, mais aussi le nettoyeur haute pression.

Astuce : Choisissez dès le départ un modèle, avec une buse de lavage intégrée sur le plateau de coupe comme la gamme Cub Cadet en vente dans votre magasin PELOUZET motoculture. Vous pouvez ainsi y brancher directement votre tuyau d’arrosage pour nettoyer le dessous du carter sans soulever la machine. Il suffit d’ouvrir le robinet et de faire tourner la lame à grande vitesse. Elle projette violemment l’eau sur les parois, décollant ainsi l’essentiel de l’herbe coupée. A effectuer juste après la tonte, pour une efficacité maximale.

Tondeuse autoportée à rayon de braquage zéro

 

Gratter l’herbe sèche :

Si vous avez oublié de nettoyer le carter après la dernière tonte, vous allez sans doute éprouver des difficultés à éliminer au simple jet d’eau l’herbe sèche, collée, qui constitue une croûte dure. Utilisez alors un grattoir, en insistant partout où un boulon, un décrochement, ou toute autre aspérité, pourrait retenir l’herbe à nouveau. Toutefois, s’il s’agit d’un carter en métal, ne grattez pas trop fort pour ne pas décaper la peinture. Le nettoyeur haute pression vient théoriquement lui aussi à bout du problème. Brossez énergiquement : Achevez le nettoyage par un brossage ferme à la brosse métallique, pour retirer la dernière pellicule organique et rendre au support sa surface lisse originelle. Vous pourrez ensuite passer le jet d’eau ou le nettoyeur haute pression, essuyez soigneusement, puis passez une couche d’huile (Gare au nettoyeur : Si vous utilisez un nettoyeur haute pression pour laver votre tondeuse, veillez à toujours diriger le jet vers le carter, en évitant les joints, les courroies, les autocollants et tous les organes de même type. La puissance du jet pourrait être dévastatrice…)

Nettoyeur Haute pression Stihl

N’oubliez pas le bac : Si un carter propre est gage d’une parfaite éjection de l’herbe coupée, les grilles de ventilation du bac collecteur ne doivent en aucun cas être bouchées pour laisser libre l’aspiration de cette herbe, et son stockage jusqu’au sommet. Là encore, un passage au jet d’eau après chaque utilisation permet un nettoyage rapide. Mais si cela n’a pas été fait, il faut se saisir d’une brosse en Nylon et frotter les grilles ou la toile, afin de retirer les brins d’herbe secs qui obstruent les mailles. Toutefois, si l’herbe est bien sèche et obstrue les pores, une bonne solution consiste à faire tremper le bac en entier dans un réservoir d’eau ou dans un bassin. Lorsque la croûte est détrempée et amollie, il devient facile de l’éliminer au jet d’eau. Effectuez en tout cas un nettoyage poussé de toutes les parties à la fin de la saison, avant de ranger la tondeuse dans un local non humide.

Vérifier l’outil de coupe :

Affûtez la lame : Si un carter propre garantit une bonne éjection, une lame bien affûtée assure une coupe parfaite en un seul passage, et contribue donc à un moindre bourrage. Avec un lève-tondeuse, vous n’avez plus d’excuse pour ne pas la démonter toutes les deux ou trois séances de tonte, afin de l’affûter sur le touret à meuler ! Si les axes de lame possèdent un graisseur mettez de la graisse. Vérifiez l’état des courroies d’entraînement et du ressort de tension de galet. Huilez le dessous du carter avec un pinceau.

Retirez la clé : Que vous utilisez un lève-tondeuse, une fosse ou même que vous travaillez en allongeant simplement le bras sous le carter, n’oubliez jamais de retirer la clé de contact du tableau de bord, afin que personne ne puisse l’actionner à votre insu…

Astuce antibourrage :

Utilisez de l’huile alimentaire : Le plus difficile, lors de l’entretien d’une tondeuse, c’est de retirer l’herbe coupée, qui colle et s’agglutine sous le carter. Il y a des manières simples d’opérer, mais le mieux est évidemment de l’empêcher d’adhérer ! Pour cela, il suffit, après nettoyage et séchage complets, de badigeonner le carter avec de l’huile alimentaire. Ce qui non seulement évitera au carter de rouiller, s’il est en acier, mais vous facilitera grandement le nettoyage au jet d’eau après la séance de tonte. N’utilisez pas d’huile moteur, et encore moins d’huile de vidange, laquelle est hautement polluante et risquerait de se retrouver sur le gazon !

Vérifier le moteur de la tondeuse autoportée : 

Pour la boite de vitesse ou de transmission suivre les instructions du constructeur, vérifiez les niveaux régulièrement, faites les vidanges suivant indications, enfin vérifiez avant et après chaque saison de tonte l’état des courroies de transmission. La batterie exige également un contrôle périodique de niveau de chaque élément, elle doit être maintenue en charge.

Pour la vidange de votre huile moteur, pensez écologique, elle doit être effectuée une fois par an, après la saison de tonte et avant de remiser la tondeuse pour l’hiver. Si vous ne disposez pas d’un atelier de mécanique, sachez qu’il existe des seringues pour aspirer l’huile usagée par l’orifice de remplissage. Il faut souvent procéder en plusieurs fois, mais on arrive rapidement à vider le carter. Il va de soi qu’il faut déposer cette huile usagée dans une déchetterie, et jamais à l’égout ! Dans le même esprit, pensez à la remplacer par une huile neuve biodégradable.

Votre tondeuse est maintenant prête pour l’hivernage !!! Rangez le matériel au sec, vidangez le réservoir, ou ajoutez-y un additif de stabilisation d’essence, puis débranchez la batterie. Si vous ne vidangez pas le réservoir, je vous conseille de démarrer 3 à 4 fois la tondeuse pendant la saison hivernale. Et comme d’habitude n’hésitez pas à venir nous demander conseil en magasin.