In: Non classé
L’esca est une maladie du bois qui ravage le vignoble. Une technique de curetage des parties malades permet de contenir son expansion. Le Domaine de Trévallon de St Rémy de Provence a ouvert ses portes à PELOUZET Motoculture afin de nous montrer la technique et le matériel utilisé pour stopper cette propagation.
En compagnie de Pascal (Chef de culture) nous apprenons que, pour réussir le curetage, il faut avoir le bon matériel (y compris de protection), mais aussi de l’œil et de la pratique. Une fois un cep contaminé repéré (bois non aoûtés, feuilles tigrées, grappes sèches…), on cherche à ouvrir une porte d’entrée. Le but est de préserver le bois vivant afin que la vigne puisse continuer à croître et à produire. « Il faut garder un squelette pour que cela résiste, le bois mort n’a pas d’importance, il faut protéger le puits de sève et empêcher le champignon créant L’Amadou de s’installer contre celui-ci et ainsi contaminer la souche de la vigne «  nous explique Pascal.
C’est d’une main assurée qu’il pratique la première attaque, à l’aide de la tronçonneuse thermique STIHL MS 210 (avec une lame courte et pointue). Pratiquant l’incision du  bois spongieux, cette opération est suivie par une opération de nettoyage des parties restantes saines en grattant avec précision les îlots infectés, quitte à faire des trous dans le tronc. Sur le cep évidé, la surface curetée sèche par la suite, formant un film qui se durcit et forme une nouvelle parois aérée.